"BLEU" ? DEBUTANT COMPLET ET ENVIE D'ENTREPRENDRE SUR LE WEB ? CLIQUEZ ICI

Le Guide Complet de Google Ads (Publicités)

En tant que proentrepreneur, lorsque vous terminez votre livre, votre cours et mettez en place votre site web, vous êtes soulagé d'avoir fait le plus difficile.

Après tout, le site web est disponible avec vos produits et il suffit juste que les utilisateurs règlent pour que les espèces sonnantes et trébuchantes se retrouvent dans votre compte bancaire...

Mais je vais doucher votre enthousiasme en vous affirmant que LE PLUS DUR, C’EST L’APRES CRÉATION DU SITE

Pour être moins abstrait comme d'habitude, prenons le cas de notre ami Vincent. Si vous êtes un lecteur régulier de ce blog, vous connaissez déjà notre ami commun. 

Vincent travaille dans une agence événementielle et s’occupe principalement de l’organisation des mariages depuis vingt (20) ans. Vincent organise de jolis mariages dans tout Paris pour le compte de l’agence. Il est bien connu de là et peut être même plus loin.

Mais une fois qu’il crée son site web et met en vente son guide d’organisation de mariages et son cours, n’importe quelle personne située à n’importe quel endroit du monde peut accéder ce site web, ce guide, ce cours…

Une personne située au Québec, à Toulouse ou Nice, au Luxembourg, à Tokyo et même à Washington peut donc accéder au site web de Vincent, et donc à son guide et son cours.

L’objectif de Vincent est clair : avoir plus d’acheteurs pour son guide et son cours….

De prime abord, Vincent se dit que s’il a des visiteurs, forcément ils verront son livre, son cours.

Une question se pose…Lorsque vous créez votre site web, il n’y a que vous qui connaissez l’adresse…

Si Vincent crée son site web avec un nom de domaine mariagedereves.fr, il est le seul à connaitre cette adresse… Bon, soyons gentil. Lui, ses proches, ses collègues et d’autres personnes qui l’ont appris par le bouche à oreille…

Où Vincent va-t-il trouver des visiteurs pour son site web ?

En réalité, il ne peut pas aller distribuer des tracts dans la rue pour annoncer l’ouverture de son site web sur le thème du mariage, il ne peut pas faire de pubs à la télé, insérer des encarts publicitaires dans les journaux…etc.

Le seul moyen pour Vincent est d’espérer qu’une personne fasse :

  • Une recherche sur le thème du mariage et accède à son site web…
  • Qu’une page de son site web ou une publication soit partagée dans les réseaux sociaux pour étendre la diffusion auprès de nombreuses personnes,

Sachez que sur Internet, les moteurs de recherche et les réseaux sociaux sont les principaux viviers d’acquisition de visiteurs.

Où est Google Ads dans tout cela ? Après tout, c'est un guide sur Google Ads mais si vous n'avez pas de bonnes bases, vous n'allez pas saisir la différence entre les options publicitaires que vous offre Google. Il faut comprendre la place de Google dans votre échiquier en tant que proentrepreneur.

Justement, Google vous offre la possibilité d'avoir des visiteurs pour votre site web. 

Dans le jargon des proentrepreneurs, on dit que Google vous permet de drainer du trafic vers votre site web… c’est-à-dire attirer des visiteurs vers votre site web…

 

LE TRAFIC PAR GOOGLE

C'est QUOI le trafic ? Eh bien, le trafic, c’est tout simplement les visiteurs de votre site web.

Le web est à l’image de la circulation routière, avec des déplacements un peu partout, sauf qu’à la place des véhicules automobiles, ce sont les internautes qui circulent… Ces internautes circulent de sites web en sites web…

Il y ‘en a qui vont à Amazon, d’autres à Google, Facebook, Instagram, France24, RFI, Youtube, … Là je ne cite que les grands mais vous pouvez guetter votre historique de navigation et vous verrez des dizaines de sites que vous visitez chaque jour…

Ça, c’est le cas de ceux qui savent où ils doivent aller.

Mais il y a aussi ceux qui ne savent pas où ils doivent aller mais savent ce qu’ils veulent…

Si j’ai besoin d’informations sur comment monter un budget de mariage, je n’ai aucune adresse de sites web dans la tête, je ne connais pas le site web de Vincent…Je sais que France24 ou RFI, c’est l’actualité…Je n’aurai rien de ce côté…Qu’est ce que je fais donc ?

Je me dirige tout simplement vers un moteur de recherche…et je fais ma recherche…  Google est le leader incontesté des moteurs de recherche. 

Un moteur de recherche est tout simplement une base de données où sont indexées toutes les pages web disponibles sur la toile, à l’image d’un annuaire ou d’un dictionnaire. En clair, un moteur de recherche collecte les pages web et les range par ordre de pertinence. C’est ce dernier point qui fait toute la différence entre se retrouver à la première page des résultats de recherche et la dixième page pour un mot donné.

Je ne vais pas entrer dans les détails techniques  sur la façon dont Google détermine ce qu’il appelle l’ordre de pertinence mais retenez juste que c’est une note que Google donne à votre site web et à chaque page de votre site web par rapport à un mot-clé. Par exemple, pour le mot-clé « budget de mariage », il y a le 1er de la classe, le deuxième, le troisième…et ainsi de suite jusqu’au dernier. Google prend en compte plein de paramètres pour calculer votre note. Je vais relever quelques-uns :

  • Le nom de domaine: si l’adresse de votre site web a le mot-clé, vous avez une plus grande note…regarder le premier site web présenté pour « budget de mariage » …Google estime que si le mot-clé est contenu dans l’adresse, cela veut dire que le site est consacré entièrement à cela.
  • La présence du mot-clé sur l’adresse d’une page de votre site web : pareille que la précédente. Google estime que si l’adresse de votre page a un mot-clé, cela veut dire que cette page parle de ça...
  • Les liens de retour : C’est un aussi un autre point important pour Google. Les liens de retours ou “backlinks” en anglais constituent l’ensemble de liens extérieurs qui pointent vers les pages de votre site. En quelque sorte, il s’agit de liens de référence de pages de votre site. Google estime que si un site fait mention, à travers un lien, de votre site ou d’une page de votre site, c’est que son contenu fait autorité. Attention, cela est pondéré…Cela ne peut pas être la même chose si le site de l’Elysée ou de la Maison-Blanche fait référence à votre contenu que le dernier-né des sites ou blogs… Plus un site ayant un rang élevé fait référence au contenu de l’une de vos pages, plus cette page aura du poids dans le classement. Plus on cite votre page, plus il est mieux classé. Il ne faut pas aussi oublier que la position du lien de retour joue aussi. Ce n’est pas la même chose quand le lien se trouve dans le corps du texte de la page que dans le pied de page ou dans le blog roll (la liste des blogs recommandés). Le lien de retour dans le corps du texte implique que ce lien est concerné par le contenu publié. Ailleurs, ce n’est plus la même chose.
  • Des réseaux sociaux : Ici, Google tient compte de l’emprise des réseaux sociaux dans les usages web d’aujourd’hui. Plus une page est partagée, plus son rang progresse. Le nombre de Like (J’aime) Facebook, le nombre de tweets (Twitter), de plus (Google+), de Pin’s (Pinterest)… Tout cela est pris en compte par Google pour déterminer la pertinence d’une page.

Voilà quelques exemples de facteurs qui rentrent en compte dans la définition de l’ordre de pertinence mais il faut savoir que ces facteurs ne sont pas statiques. Les moteurs de recherche tiennent compte de l’évolution des pratiques et des usages du Net. Si avant, les réseaux sociaux n’avaient pas de poids dans la pertinence d’une page, il est clair qu’aujourd’hui, cette donne n’est plus la même. Avant l’arrivée de Youtube, la pertinence était différente. Elle a été redéfinie avec le succès de Youtube…

L’ordre de pertinence d’aujourd’hui ne sera pas l’ordre de pertinence de 2020…  Il y a une entreprise, Moz, qui fait un excellent suivi de l’évolution de l’algorithme de Google que vous pouvez consulter ICI si vous voulez en savoir plus.

Pour mieux comprendre le trafic, revenons au cas de notre ami Vincent….

Notre ami Vincent qui a conçu son guide d’organisation des mariages ne veut pas d’un adolescent ou d’un adulte qui ne pense ni n’envisage se marier...Il veut d’un homme ou d’une femme qui a dépassé la phase même des fiançailles et est prêt à s’engager. Les couples non mariés l’intéressent aussi car le manque d’informations peut les amener à repousser l’échéance.

Supposons que Marc souhaite se marier mais il veut établir un budget afin de voir comment il pourra s’organiser. Aussi, il se dit bien qu’il lui faut recueillir assez d’informations avant de sauter le pas. Marc est donc une excellente cible pour Vincent. Sauf qu’il y a un hic….

Comment Marc va trouver le site web de Vincent ?

Un ami qui, par hasard, a visité le site web peut en parler à Marc et même lui donner l’adresse web pour la visite...et voilà Vincent avec un visiteur de marque. Mais ce cas de figure existe rarement.

En règle générale, Marc va se rendre vers un moteur de recherche, le plus souvent Google et taper un mot sur l’espace de recherche avec le mot-clé “budget de mariage”...

 

Et Google va proposer une longue liste de sites web qui aborde le budget de mariage. Vincent aimerai aussi que Google présente son site...de préférence à la première page car il a remarqué que les pages suivantes sont très peu ouvertes.

 

Comment Vincent peut-il faire pour apparaître un jour en première page des résultats de recherche pour tout ce qui touche l’organisation de mariage ou le mariage

Lorsque vous venez de créer votre site web ou votre blog, il est difficile que vous apparaissez en première page dans les six premiers mois, même un an.

Ahrefs a fait une étude sur le temps qu'il faut pour atteindre la première page de Google...

Sur le Top10 de Google,  22% des pages ont été créées il y a moins d'un an! 

Et si vous voulez le pourcentage pour chaque position exacte, cela se présente ainsi :

Donc, pour avoir un meilleur classement à Google et ainsi avoir plus de trafic, plus de visiteurs, il faut attendre deux ans, voire trois ans!

Observez la courbe d’évolution du trafic de mon propre blog, dpetga. Et pour être honnête avec vous, ce blog n’a pas de thème principal…puisque c’était un blog personnel…

 

Si vous n’êtes pas du genre patient, Google a une régie publicitaire où vous pouvez “acheter” les mots-clés, où vous pouvez payer pour figurer à la première place pour un ou des mots-clés donnés.

C’est même ce qui constitue l’essentiel des revenus de Google. Cette régie publicitaire, c’est Google Ads.

 

Vous payez pour certains mots-clés et à chaque fois qu’un visiteur fait la recherche avec le mot clé correspondant, l’adresse de votre site web sort en premier page, tout en haut, avec la mention « Annonce »…

Vous avez toujours deux options pour avoir des visiteurs sur le web, pour avoir du trafic :

  • Une option gratuite : c’est le cas avec l’optimisation de votre site web pour faciliter son indexation par Google. Elle est plus laborieuse et longue.
  • Et une option payante : c’est le cas avec la régie Google Ads où vous apparaissez en première page mais elle est plus coûteuse.

 

LE TRAFIC PAYANT : GOOGLE ADS

Google Ads est donc là si vous n'avez pas le temps d'attendre 1 an, 2 ans ou 3 ans pour apparaître en première de pages des résultats de recherche.

Voilà un exemple où je fais une recherche avec le mot-clé "héberger site" et vous voyez afficher en premier page une liste de sites web qui sont "impatients"... Pas question pour eux d'attendre 1 an, 2 ans ou 3 ans... C'est pour cela que Google prend la peine de mentionner "Annonce".

Google est d'ailleurs très clair lorsque vous êtes sur la page d'accueil de sa régie publicitaire...

Assurez-vous une visibilité optimale auprès des internautes au moment précis où ils recherchent sur Google les produits et services que vous proposez. Vous ne payez que lorsqu'ils cliquent pour accéder à votre site Web ou vous appeler.

Ce qui est intéressant justement avec Google Ads, c'est que vous ne payez que lorsque les utilisateurs ont cliqué sur votre annonce.

Avant de vous présenter la liste des offres publicitaires de Google Ads, j'aimerai vous rappeler que Google vous permet de définir une zone géographique pour votre publicité. Vous pouvez cibler une audience locale ou internationale. 

Donc, vos annonces peuvent être diffusées à l'échelle d'une région ou d'un pays, ou même à quelques kilomètres de votre entreprise.

Mais avant de présentes les différentes options que Google vous propose pour vos annonces, j'aimerai insister que vous ne devez pas oublier que l'objectif de tout cela est de drainer du trafic, d'avoir des visiteurs pour votre site web.

Alors, que nous propose Google Ads comme options pour nos annonces ?

Google Ads nous propose quatre options pour une visibilité optimale de nos annonces : 

  • Les annonces du Réseau de Recherche,
  • Les annonces graphiques,
  • Les annonces vidéo,
  • Les annonces pour la promotion d'applications.

Mais en tant que proentrepreneur, vous n'allez pas employer toutes ces options. Il y a peut être une ou deux qui peuvent vous intéresser. 

Néanmoins, passons en revue ces différentes options. C'est toujours bon à savoir. Une option peut ne pas vous servir mais vous être utile dans le cadre d'une de vos missions de consulting ou de coaching.

 

Type 1 : Les Annonces du Réseau de Recherche

Les annonces du réseau de recherche sont les annonces que nous avons abordé jusqu'ici, celles qui apparaissent en première page du moteur de recherche de Google.

Contrairement à ce que vous pensez, cela est très facile de mettre en place une telle annonce lorsque vous avez un compte Gmail.

Il suffit juste de :

  • créer votre annonce,
  • cibler les potentiels clients à l'aide de mot-clés,
  • définir le budget de votre annonce

Nous allons donc aller en profondeur pour cette première partie, cette première option. Une fois le processus maîtrisé, nous n'aurons plus besoin de tout détailler pour les trois autres options.

De façon pratique, il suffit de cliquer sur "Commencer" dans la page d'accueil de Google Ads...

 

Après, il y a une page qui s'ouvre pour vous demander quelques informations. Simplement votre adresse mail et votre site web...

A la suite, vous atterrissez dans le tableau de bord de Google Ads...C'est là ou vous administrez toutes vos campagnes publicitaires...

Je vous ai dit tout à l'heure que la procédure se résumait à :

  • créer votre annonce,
  • cibler les potentiels clients à l'aide de mot-clés,
  • définir le budget de votre annonce.

Google Ads associe le mot "annonce" à "campagne". Conséquemment, pour créer une annonce, vous devez cliquer sur le menu "Campagnes" sur la barre latérale et à la suite cliquez sur le bouton "+ Nouvelle Campagne" au bas de la page qui s'ouvre...

Ce qui est magnifique avec Google Ads, c'est qu'une fois cliqué à "+ Nouvelle Campagne", la page qui s'ouvre vous demande l'objectif de votre campagne publicitaire, de votre annonce...

Et lorsque vous mettez le curseur sur un objectif, vous voyez tout en bas les options d'annonces qui peuvent être compatibles avec cet objectif...

Supposons donc que mon objectif est de drainer du trafic vers mon site web. Je vais donc cliquer à "Trafic vers le site Web" comme objectif.

Une fois cliqué, le type de campagne m'est demandé. Ce qui est en réalité le type d'annonces que nous avons présenté.

Cette partie étant donc consacrée aux annonces du réseau de recherche, nous allons donc choisir le premier type de campagne, "Réseau de recherche".

Une fois choisi le type et renseigné votre site web, vous validez...

 A la suite, il faut paramétrer votre annonce, votre campagne en :

  • donnant un nom à votre campagne et en choisissant les réseaux de diffusion de l'annonce...

Concernant les réseaux de diffusion, le réseaux "Display"  est un ensemble de plus de deux millions de sites Web, de vidéos et d'applications. En réalité, ce sont les sites web qui acceptent contre partage de revenus de diffuser les annonces de Google. Vous avez sûrement déjà rencontré plein de sites web qui ont des annonces Google insérées dans leurs pages. Cela passe en général par Adsense.

  • Ensuite, vous pouvez définir une date de début et une date de fin

C'est préférable de ne pas mentionner de date de fin. Il faut plutôt laisser l'annonce couler jusqu'à épuisement du budget. La date de fin est nécessaire lorsque vous opérez des tests par rapport à différents mots clés. Si vous observez qu'une campagne sur un mot clé vous apporte plus de trafic sur une période donnée, pourquoi ne pas miser tout sur ce mot-clé ?

  • Vous continuez en sélectionnant qui vous souhaitez toucher, en faisant du ciblage.

  • Après, vous pouvez opter pour le choix d'une langue, celle parlée par votre cible, d'un type d'audience et du budget alloué à la campagne...

  • A la suite, il faut choisir votre stratégie d'enchères...

Ne soyez pas estomaqué par les gros mots, "stratégie d'enchères"...Il s'agit juste de choisir le mode de facturation de votre annonce. En fonction des objectifs de votre annonce, vous avez différents modes de facturation, différentes "stratégies d'enchères". 

Si l'objectif de notre ami Vincent est de générer du trafic vers son site web, alors naturellement, la priorité sera donné aux "clics" que vous pouvez dans la capture d'écran ci-haut. C'est pour cela que Google propose cela en option puisqu'on avait choisi dès le départ l'objectif "trafic vers site web".

Cela veut dire qu'à chaque fois d'un utilisateur "clique" sur une de vos annonces, votre budget est amputé d'une somme, le CPC, le coût par clic.

Si par contre, votre objectif était plutôt de renforcer la notoriété de votre marque (et non pas générer du trafic vers votre site), vous aurez choisi une stratégie axée sur les impressions, et non les clics.

L'impression est la fréquence de diffusion de votre annonce. Une impression est comptabilisée chaque fois que votre annonce est diffusée sur une page de résultats de recherche ou sur un autre site du Réseau Google.

Pour en savoir plus sur les différentes stratégies d'enchères proposées par Google en fonction de vos objectifs et de votre type d'annonces, CLIQUEZ ICI.

C'est vrai que nous allons voir tout cela plus bas lorsqu'on va aborder les autres types d'annonces. 

Pour le moment, contentons de choisir comme stratégie d'enchères les "Clics", puisque notre objectif est de drainer du trafic vers notre site web.

  • Vous pouvez à la fin choisir de gérer des paramètres avancés, pas forcément utiles pour vous dans un début, comme le calendrier de diffusion, ou encore la rotation des annonces, avant d'enregistrer et passer à la prochaine étape de la création de votre annonce.

Autre point, avant de passer, n'oubliez pas d'exploiter les extensions d'annonce. Si vous avez une promotion en cours, il vaut mieux les mentionner dans votre annonce. Et c'est ce à quoi sert l'extension d'annonce, ainsi que la mention d'autres points.

  • A la deuxième phase de cette procédure de création d'annonce, vous devez votre "groupe d'annonces".

C'est quoi le "groupe d'annonces" ? Dixit Google :

Un groupe d'annonces contient une ou plusieurs annonces et un ensemble de mots clés connexes. Pour optimiser les résultats, tous les mots clés et annonces d'un groupe d'annonces doivent cibler un seul produit ou service.

Il y a 2 types de groupes d'annonce

Les types de groupe d'annonces déterminent le type d'annonce et les options de ciblage que vous utilisez dans votre groupe d'annonces.

Standard : annonces textuelles que vous avez créées vous-même et qui sont diffusées en fonction des mots clés que vous avez sélectionnés

Dynamique : annonces textuelles dont les titres et les pages de destination sont générés automatiquement en fonction du contenu de votre site Web

Pour faire simple, le "standard", vous créez vous-même. Le "dynamique", Google parcoure l'index de votre site et oriente les visiteurs vers des pages spécifiques en fonction de leur recherche. Pour en savoir plus sur cela, CLIQUEZ ICI.

C'est justement ici que vous faites une sélection de mots-clés qui déclencheront la diffusion de votre annonce

Et c'est l'ensemble de mots-clés sélectionnés qui vont constituer votre groupe d'annonces.

Vous pouvez créer plusieurs groupes d'annonces. Et à la fin, procédez à l'enregistrement de vos groupes d'annonces.

  • La troisième phase porte effectivement sur la création proprement dite de l'annonce. Et Google vous recommande de créer au moins trois annonces liées au thème de vos mots-clés pour chaque groupe d'annonces.

La création de l'annonce est relativement facile. Il suffit juste de remplir un certain nombre d'informations comme le nom, les titres, la description,...etc. D'ailleurs, vous avez une prévisualisation de l'annonce tout à côté, telle qu'elle apparaîtra à la fois sur PC ou sur mobile...

Une fois terminé, vous enregistrez et continuez pour passer à la dernière phase.

  • la dernière phase est juste le rappel des informations importantes liées à votre campagne, pour confirmation. Vous n'avez qu'à contrôler si tout est correct.

Vous pouvez voir à la page d'accueil de Google Ads un tableau de bord bien détaillé sur les campagnes en cours ou en attente...

Voilà la procédure de création du premier type d'annonces : les annonces du réseau de recherche. 

Nous allons maintenant voir les autres types d'annonces, très rapidement. Puisque c'est à un détail près la même procédure, à la différence du format de diffusion qui change.

 

Type 2 : Les Annonces graphiques

Les annonces graphiques sont, dans le fond, identiques aux annonces "texte" du réseau de recherche. C'est uniquement le format de diffusion qui change et à ce propos, Google Ads offre les formats de diffusion suivants :

  • Texte : ce format est le même que les annonces du réseau de recherche avec un titre, deux lignes de texte et une URL.
  • Bannière : c'est le format image par excellence où vous pouvez utiliser des mises en page personnalisées pour vos annonces, y ajouter des animations et d'autres options.
  • Gmail : Ici, vous diffusez vos annonces à Gmail.
  • Application : Ici, vos annonces sont diffusées dans des catégories d'applications spécifiques.

Pour créer ce type d'annonces, il suffit juste de :

  • choisir un format et créer votre annonce,
  • déterminer où l'annonce sera diffusée,
  • définir le budget de votre annonce.

La procédure de départ est pareille à ce que nous avons vu jusqu'ici si vous n'avez pas encore créé une annonce.

Mais si vous avez déjà créé une nouvelle annonce, il suffit juste de cliquer sur le menu "Campagnes" dans la barre latérale du tableau de bord et cliquer sur le bouton "+", pour ensuite cliquez sur "Nouvelle campagne" : 

Après avoir cliqué sur "Nouvelle campagne", on revient sur la page de sélection de l'objectif de campagne que vous connaissez déjà : 

Les annonces graphiques correspondent au "Réseau Display", comme type de campagne :

 Là, vous voyez que Google vous propose deux sous-types de campagne :

  • une campagne Display standard : votre annonce sera diffusée auprès des internautes lorsqu'ils naviguent sur leurs sites Web préférés, montrent une vidéo YouTube à un ami, consultent leur compte Gmail, ou utilisent un appareil mobile ou une application.
  • une campagne Gmail : votre annonce sera diffusée en haut des onglets de la boite de réception Gmail des internautes.

Supposons que je choisisse la campagne Display standard...et que je continue la procédure.

Le reste des informations à remplir est semblable à ce que nous avons vu, à la différence que pour ce cas précis, il y a une estimation du nombre d'impressions pour votre annonce, en fonction du type d'audience de votre ciblage...

N'oubliez pas qu'une impression est la fréquence de diffusion de votre annonce. Une impression est comptabilisée chaque fois que votre annonce est diffusée sur une page de résultats de recherche ou sur un autre site du Réseau Google.

A la suite, vous définissez la zone géographique, la langue, la stratégie d'enchères, la période de diffusion ainsi que le budget. C'est pareil à ce que nous avons vu précédemment. Pas besoin d'y revenir.

Le plus intéressant dans ce type d'annonce est le type d'audience à définir et les données démographiques...

 

Google Ads vous permet de faire un ciblage plus avancé...

Ce ciblage avancé se voit aisément pour les données démographiques à remplir...

Après, vous pouvez optimiser la diffusion de votre annonce en ciblant une audience plus précise grâce à des mots-clés, des thèmes ou des emplacements...

Après, il ne vous reste plus qu'à créer votre annonce, une fois votre audience définie....

Comme vous le voyez, vous pouvez soit créer votre annonce à Google Ads, soit importer une annonce graphique déjà créée.

Je vous présente la page de création d'une annonce graphique...

Vous pouvez ajouter des images, du texte et voir tout juste à côté comment se présentera l'annonce...

Une fois rempli et enregistré, vous passez à la page de confirmation qui n'est qu'une formalité.

Si vous aviez choisi une campagne Gmail, ce sera pareil.

Nous avons donc terminé avec le deuxième type d'annonce.

Comme vous le voyez, la procédure, au delà de toutes les fenêtres se résume au ciblage de l'audience et à la création de l'annonce. Passons maintenant à un autre type d'annonce, l'annonce vidéo.

 

Type 3 : Les Annonces vidéo

Si vous avez l'habitude de Youtube, vous avez sûrement déjà visionné une annonce vidéo... C'est la plateforme par excellence pour une rencontre avec ce type d'annonce.

Ce type d'annonce demande que vous ayez au préalable déjà créé votre vidéo. C'est un type d'annonce prisé par les entreprises... certainement pas par mes amis proentrepreneurs.

Néanmoins, je vais l'aborder brièvement puisqu'il peut arriver, dans vos activités de consulting ou de coaching, que vous soyez confronté à un client qui souhaite faire ce type d'annonce.

Une première chose : la création de vidéos publicitaires n'est pas à la portée de tout le monde. Je vous conseille d'avoir recours à un professionnel mais si vous vous entêtez à faire tout vous-même, allez au moins lire les conseils de Youtube disponibles ICI.

Une fois votre vidéo disponible, la procédure à suivre pour avoir son annonce vidéo disponible à Youtube est la suivante : 

  • mettre en ligne votre annonce,
  • choisir un emplacement de diffusion,
  • définir votre budget.

Votre vidéo sera diffusée avant ou à côté de vidéos similaires, ou dans les résultats de recherche.

Comme pour les autres annonces, vous pouvez choisir votre audience en fonction de l'âge, du sexe, de la zone géographique, des centres d'intérêt et d'autres critères.

Honnêtement, la démarche est pareille à ce que nous avons vu précédemment, ciblage et création d'annonce. A moins de vouloir vous abreuvez de captures d'écran, il suffit juste, lors de la première page après la création de la campagne, de choisir "Vidéo" comme type de campagne...

Je dois rappeler que ce type d'annonces est pour les "pros" puisque pour ce type d'annonce, il y a une exigence de suivi des conversions.

Le suivi des conversions est un outil gratuit de Google Ads qui vous permet d'observer le comportement d'un utilisateur après qu'il ai interagi avec votre annonce (par exemple, il peut acheter un produit, s'inscrire à votre newsletter, appeler votre entreprise ou télécharger votre application).

Lorsqu'un utilisateur effectue une action que vous avez définie comme étant utile, Google Ads la considère comme une conversion.

Et pour ce suivi, il y a des balises, des tags que vous devez nécessairement intégrer dans votre site web ou certaines pages de votre site web pour permettre à Google d'effectuer ce suivi des conversions. C'est pour cela que je dis que ce type d'annonce est pour les pros. Je vous conseille donc de vous rapprocher d'un professionnel si vous voulez mettre en place ce type d'annonce.

Passons maintenant à un autre type d'annonce.

 

Type 4 : Les Annonces pour la promotion d'applications

 Ce type d'annonce est utile pour ceux qui ont des applications et qui veulent naturellement assurer la promotion de leur application...

Il est clair que vous allez toujours passer par le tableau de bord de Google Ads...

Comme je le répète toujours, ne vous laissez pas démonter par un mot "compliqué"... Le jargon des professionnels renferme toujours des mots creux pour des actions simples.

Vous allez toujours opérer les trois actions suivantes : 

  • ciblage d'audience, que ce soit par l'âge, la langue, la zone géographique, les centres d'intérêts, mots-clés, thèmes, emplacements et autres critères,
  • création d'annonce, avec la période de diffusion, le type d'annonce, la stratégie d'enchères, l'objectif de la campagne et autres.
  • définition du budget : combien vous allez dépenser par jour.

N'allez pas vous casser la tête sur ces points là. Google Ads a été conçu avec beaucoup de simplicité pour vous faciliter la tâche à toutes les étapes. Après tout, ce sont vos sous... Personne ne souhaite régler un service et se casser la tête pour en jouir.

Le plus important est d'atteindre les objectifs fixés pour votre campagne publicitaire

Si notre ami Vincent fait la publicité à Google et qu'à la fin, il obtient 10 000 visites mensuelles en un mois mais AUCUNE VENTE, que ce soit pour son guide d'organisation des mariages ou pour son cours, c'est exactement comme mettre de l'eau dans un panier versé. C'est de l'argent jeté par les fenêtres.

Et c'est ce qui risque de vous arriver, si vous ne prêtez pas attention à ce que j'ai abordé dans mon article "99% des WEB ENTREPRENEURS échouent à cause d'UNE SEULE CHOSE".

L’achat se fait rarement au premier contact…

Il y a toujours des questions, des doutes, des interrogations et même des inquiétudes qui empêchent un visiteur même intéressé de passer à l’achat…Et c’est tout à fait normal

Si vous créez votre produit, il est normal qu’il doute car il ne vous connait pas.

Il est normal qu’il doute de votre produit car il ne sait pas si cela peut apporter une solution à ses problèmes. De plus, avec la fraude accrue sur Internet, vous attendez qu’il vous donne les numéros de sa carte bancaire ? Il est plus à l’aise à faire ses achats sur le site d’Amazon mais le vôtre…

Donc vos annonces à Google Ads ne vont pas générer au premier coup une vente. Comment contourner cela ?

 

LES TROIS TYPES DE TRAFIC : TRAFIC GRATUIT, TRAFIC PAYANT, TRAFIC PERSONNEL

Dans son livre "DotCom Secrets", Russell Brunson, l'un de mes mentors, précise qu'il y a trois types de trafic

  • le trafic que vous contrôlez : c'est le trafic que vous générez par les annonces publicitaires, comme ce que nous venons de voir avec Google Ads. Vous définissez un budget, une audience et vous créez votre annonce. C'est le trafic payant.
  • le trafic que vous ne contrôlez pas : c'est le trafic que vous attendez passivement. Cela peut venir de Google, Facebook, Twitter ou autres. Vous n'avez aucune mise là dessus. Un utilisateur peut faire une recherche sur un thème et à force de cliquer de lien en lien, se retrouver sur votre site web. C'est le trafic gratuit.
  • le trafic qui vous appartient : ce sont les personnes intéressées soit par votre produit, soit le thème abordé dans le site web. C'est le trafic personnel.

 

Mais pour mieux comprendre le trafic personnel, revenons au cas de notre ami Vincent.

Les internautes en passant par Google arrivent sur le site web de Vincent. Certains faisaient une recherche sur une bague de mariage, d’autres sur les voyages de noces, d’autres sur le vin ou le champagne.

Il se trouve bien qu’une page du site web de Vincent aborde la question du choix de la bague de mariage, une autre page web sur la question de la destination pour les voyages de noces, ou ce qu’il faut comme vins ou champagnes lors de la réception ou de la soirée…

Mais à ce stade, c’est l’INTENTION de ce visiteur qui compte, c’est ce qu’il a en tête qui compte.

Adrien peut bien rechercher une bague, une destination ou un vin à offrir à son ami Marc qui veut se marier… OK, vous allez me dire qu’on n’offre pas une bague de mariage, que ce serait un affront. Mais Adrien peut être en panne d’idées pour le cadeau à offrir à son ami et après de multiples recherches sur Internet, il se retrouve sur votre site web.

Marc de son côté peut aussi faire une recherche sur la bague, sur les voyages de noces ou sur la réception. Et se retrouver aussi sur votre site web.

Un problème se pose : bien que Marc et Adrien soient sur le site web de Vincent, c’est Marc qui est intéressant pour Vincent. C’est Marc le visiteur intéressant, a priori. Puisque Marc doit se marier et a priori, Adrien n’est pas intéressé par un quelconque engagement.

Lorsque vous créez votre site web, vous allez recevoir des visiteurs qui ont des INTENTIONS, des OBJECTIFS divers et vous ne pouvez pas être magicien pour savoir que sur 100 visiteurs reçus, 90 ou 70 ou 40 sont intéressés par le thème du site.

COMMENT SAVOIR ? COMMENT FILTRER ?

COMMENT FILTRER LES VISITEURS POUR N’OBTENIR QUE LES VISITEURS INTÉRESSÉS ?

Il faut juste poser un PIÈGE, un APPÂT sur votre site web qui vous permettra de RÉVÉLER LES INTENTIONS du visiteur. 

Pour le cas du proentrepreneur, le MEILLEUR APPÂT est de proposer un CONTENU GRATUIT.

C’est la raison pour laquelle vous verrez dans nombre de sites de web entrepreneurs un livre gratuit, le plus souvent un document PDF, un rapport, un guide, une checklist, une vidéo de formation...etc.

L'APPÂT est proposé en échange de l’ADRESSE MAIL du visiteur.

Pourquoi demander l’adresse mail du visiteur ?

Pour une raison simple : VOUS DEVEZ AVOIR UNE LISTE DE TOUS LES VISITEURS QUI ONT TÉLÉCHARGÉ VOTRE APPÂT.

Le pari est clair : SI LE VISITEUR est INTÉRESSÉ par l'APPÂT au point de DONNER son ADRESSE MAIL PERSONNELLE, alors c’est un VISITEUR INTÉRESSÉ.

Par ricochet donc, VOUS AVEZ AINSI UNE LISTE D'ADRESSES MAIL DES VISITEURS INTÉRESSÉS.

Ainsi, le but est de partir des trafics gratuit et payant, de filtrer ce trafic à partir de votre appât pour obtenir votre liste de visiteurs intéressés, votre TRAFIC PERSONNEL.

L’adresse mail n’est qu’un canal de contact, un canal de communication avec votre trafic personnel, vos visiteurs intéressés, comme le site web était un canal pour vos visiteurs.

Si vous dépensez de l'argent à Google Ads et qu'à la fin, vous n'avez rien dans votre trafic personnel, vous êtes le dindon de la farce.

 

POUR FINIR : GOOGLE ADS POUR VOTRE TRAFIC PERSONNEL

Je le répète : Si vous dépensez de l'argent à Google Ads et qu'à la fin, vous n'avez rien dans votre trafic personnel, vous êtes le dindon de la farce.

Conséquemment, lors de la création de votre annonce, le lien de destination lorsque l'internaute clique sur votre annonce doit se diriger vers une page spéciale où se trouve votre appât

Monter une telle page ne pose pas un problème avec PODIA ou KAJABI.

Pour ceux qui n'ont pas l'habitude de lire ce blog, vous pouvez consulter :

Si vous dépensez vos sous pour les annonces Google Ads et qu'à la fin, vous avez une liste d'adresses mail de 2 000 personnes qui ont téléchargé votre appât, vous avez déjà un excellent retour sur investissement

Après, vous pouvez vous employer à communiquer avec ces personnes intéressées par ce que vous faîtes pour lever leurs doutes, inquiétudes et peurs, pour enfin vendre vos produits.

C'est une règle immuable, qui ne s'applique pas seulement aux proentrepreneurs mais à toutes les entreprises : vos revenus doivent toujours être largement supérieurs aux "coûts d'acquisition" des clients.

Si votre produit coûte 50 euros et que votre marge bénéficiaire est de 5 euros, si vous dépensez 100 euros par mois pour vos annonces à Google Ads, sachez que vous dépensez déjà 20 fois votre bénéfice.

Donc, vous devez avoir au moins 20 ventes mensuelles rien que pour couvrir le budget des annonces. Après, il y a des particularités qui peuvent faire varier ce schéma mais le principe est le même.

Pour le cas de notre ami Vincent, s'il vend son guide à 9 euros et qu'il estime que sa marge est d'environ 5 euros après déduction des frais bancaires et des charges d'hébergement du site web et d'achat du nom de domaine, cela veut dire qu'il doit avoir 20 ventes mensuelles pour couvrir un budget Google Ads de 100 euros.

On sait bien qu'aucun utilisateur qui clique sur son annonce va procéder directement à l'achat. Donc Vincent a mis un guide sur le choix d'une bague de mariage comme appât, afin de capter les adresses mails de personnes intéressées par le thème du mariage, afin de constituer son trafic personnel.

En partant du taux standard de conversion qui tourne autour de 2%, cela veut dire que Vincent doit générer au moins 20/0,02....soit 1 000 visiteurs sur son trafic personnel pour espérer avoir un retour sur investissement.

S'il dépense 100 euros mensuels à Google Ads pour son guide et ne se retrouve pas avec au moins 1 000 adresses mails, il est le perdant dans l'affaire.

Voilà comment vous devez opérer à Google Ads. Il ne suffit pas de cibler une audience, créer l'annonce et faire le budget pour croire qu'on a fait une bonne affaire.

Il faut évaluer les résultats de chaque campagne publicitaire et tirer les enseignements pour s'améliorer. Si une campagne ne vous permet pas d'atteindre vos objectifs, il faut comprendre pourquoi.

Ne faites pas comme certains web entrepreneurs qui se contentent de publier les annonces. Lorsque cela ne donne pas, ils ne prennent même pas la peine de se demander si le problème ne vient pas de leur ciblage d'audience, ou de leur type d'annonce ou autre. 

Dès que cela ne donne pas, ils changent de plateforme et vont à Facebook, après Twitter, puis Linkedin et à la fin Instagram. Au final, ils n'ont enrichi que ces plateformes au détriment de leur business. Lorsqu'ils vont entendre qu'une autre plateforme fait le buzz comme Snapchat, ce sera la même course  pour se retrouver à la fin à la même case départ.

Google Ads doit servir les intérêts de votre business.

On se retrouve au billet suivant pour aborder le Guide Complet de Facebook Ads.

N'oubliez pas que ce billet fait partie d'une série qui comporte :

A NOTER : nous avons aussi une palette de guides pour vous accompagner dans la mise en place de votre business en ligne : 

  1. TOUT A GAGNER, RIEN A PERDRE, le livre fondateur de ce mouvement qui vous montre TOUT pour vous lancer,
  2. REVENU+, la version "cours vidéo" du livre,
  3. BOUTIQUE+ pour ceux qui veulent lancer une boutique en ligne,
  4. AMPLI+ si vous voulez juste partager vos idées, lancer un mouvement, une révolution ou assurer une présence en ligne,
  5. PODCAST+ pour ceux qui sont plus à l'aise devant le micro.

Si vous voulez vous même mettre en place votre site web, il y a des ressources gratuites que vous pouvez utiliser pour cela : 

Si par contre, vous voulez tenter l'aventure, entreprendre sur le web sans passer par KAJABI ou PODIA, je vous conseille de lire : 

Comme je le répète à tous les proentrepreneurs, Le réel pouvoir, c'est avoir plus d'options.

N'hésitez pas à vous lancer! 

Close

50% Complete

Two Step

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.