Comme à la fin de chaque année, il est important de faire un bilan.

J'ai débuté cette année avec la ferme intention de mettre mon business en ligne.

A chaque nouvelle année, nouveau projet, nouvelle expérimentation.

De 2014 à 2015, je me suis mis au blogging en passant par l'ouverture d'un blog gratuit à Wordpress.

De 2016 à 2017, j'étais passé à la vitesse supérieure en passant par Siteground, un excellent hébergeur, pour acquérir un nom de domaine, dpetga, et animer un blog durant toutes ces deux années.

Pour l'année 2018, j'avais décidé de me lancer en entreprenant sur le web et surtout, transférer mon blog de Wordpress à Ghost.

L'année 2018

Pour le transfert du blog dpetga, cela a été effectif et j'ai pu disposer d'un nouveau blog, www.proentrepreneur.pro

Avec le lancement de ce blog en Octobre 2018, j'ai procédé à 39 publications et à la fréquence de publication définie à 3 articles par semaine, il faudra établir 150 publications pour l'année 2019.

Pour le business en ligne, notamment mes cours, j'ai opté pour KAJABI dans un premier temps mais j'ai vite fait marche arrière compte tenu des coûts mensuels supportés.

Bien que KAJABI soit une excellente solution pour mettre en place dans un temps record un business en ligne, j'ai opté pour PODIA et il m'a fallu opérer difficilement le transfert de tous mes cours en ligne de KAJABI à PODIA. Et le résultat a été le site proentrepreneur.podia.com

Au départ, j'étais parti sur la base de 4 cours pour l'année 2018 :

  • un cours pour permettre à toute personne débutante d'entreprendre sur le web en commençant par un livre et un cours comme produits, cours appelé REVENU+.
  • un cours pour toute personne débutante souhaitant lancer une boutique en ligne, nommé BOUTIQUE+
  • un cours pour toute personne souhaitant disposer d'une présence en ligne en partageant ses idées ou sa passion, cours nommé AMPLI+
  • Et bien après, ayant constaté la montée en puissance des podcasts avec les personnes plus à l'aise au micro qu'à l'écrit, un cours sur le podcasting, nommé PODCAST+.

De tous ces 4 cours, un seul a été mis en place en 2018, REVENU+.

Entre-temps, ayant compris le concept du tunnel de vente, il me fallait un produit d'entrée pour faciliter la conversion de potentiels clients pour le cours REVENU+.

Le cours REVENU+ est à 299 euros et il est impossible qu'une personne débourse une telle somme s'il n'a pas suffisamment été imprégné du thème et des idées du cours : c'est l'objectif principal du livre "TOUT A GAGNER, RIEN A PERDRE" et d'autres publications disponibles dans ce blog. Le produit d'entrée doit être facilement accessible, côté prix.

C'est pour cela que j'ai dû rédigé le livre "TOUT A GAGNER, RIEN A PERDRE" et je l'ai rendu disponible sur ma boutique à 29 euros mais aussi à Amazon pour trois fois moins cher, à 9,99 euros.

Tout à l'heure, je vous ai parlé du transfert de mes cours en ligne de KAJABI à PODIA. A l'occasion de ce transfert, j'ai estimé qu'il fallait que je tire avantage du temps mis à KAJABI. Et le résultat de cette opportunité m'a donné un autre cours que j'ai nommé KAJABI+.

En clair, je me retrouve avec, comme restants, BOUTIQUE+, AMPLI+ et PODCAST+.  A la suite, j'ai ajouté  SHOPIFY+ pour ceux qui exercent déjà un commerce physique et veulent ajouter un site web comme canal de vente.

C'était une expérience extrêmement éprouvante, physiquement comme psychologiquement. Contrairement à tout ce qui est écrit ça et là sur le web, ce n'est pas facile de créer un cours, surtout lorsque tout repose sur votre seule personne.

Au début du mois de Novembre, j'ai découvert un site, Pioneer, qui hébergeait une espèce de tournoi mensuel où les meilleurs projets étaient votés. J'ai jugé utile de me lancer pour le tournoi de Novembre puisqu'à la clé, on recevait près de 5 000 US dollars. C'était en grande partie par opportunisme puisque le projet proposé était hébergé à Blogger (opencamer.blogspot.com) mais Pioneer m'offrait l'occasion de donner une seconde vie à ce projet que j'ai nommé pour le moment Legicamer.

Je me suis prêté au jeu durant tout le mois de Novembre et bien que je n'ai pu obtenir le sésame de 5 000 US dollars, j'ai avancé vers une première solution en testant la combinaison Contentful - Gatsby - Netlify pour le projet.

J'ai reconduit l'expérience pour le mois de Décembre mais je ne suis plus trop attaché à la compétition. J'ai opté, pour avoir un MVP (Minimum Viable Product), de continuer avec les tests avec d'autres "Headless CMS" puisque c'est l'avenir. Une solution "Headless CMS" vous permet de déployer vos contenus sur n'importe quel support. Je vais m'appliquer à tester chaque CMS pour voir ce qui est convenable pour ce projet.

Je n'ai jamais caché mon ambition de mettre en place un éditeur spécifique pour ce projet à travers  Substance ou Coko Pubsweet. Mais il me faut rapidement un MVP pour un début.

Voilà pour les différents projets entamés tout au long de l'année 2018.

L'année 2019

L'année 2019 assurera juste la continuité.

Conséquemment, je compte pour le premier semestre 2019 :

Qu'est ce que je compte donc faire pour le second semestre ?

Je l'ai dit dans une autre publication intitulée "Quels sont mes modèles en tant que Proentrepreneur ?", l'évolution de plusieurs web entrepreneurs est la création d'agences qui offrent formations, consulting et coaching. C'est le cas de Ryan Deiss qui, après sa réussite en tant que web entrepreneur, a fondé DigitalMarketer, ou encore Dan Kennedy avec GKIC...

Il y a d'autres qui sont restés dans les produits d'information et font les mises à jour chaque année de leurs différents produits, comme Frank Kern, Derek Halpern, Tai Lopez ou Jeff Walker... C'est vrai qu'ils ont une équipe, font parfois du coaching ou du consulting mais ils ont tout centré sur leur personnalité. Ce qui n'est pas une mauvaise chose aussi.

Il y a aussi des web entrepreneurs qui ont créé des groupes d'entraide et de coaching, les fameux "Mastermind", comme Todd Brown, ou qui créent des lettres d'information comme Ben Settle... Là encore, c'est du travail intense comme en agence, où il est difficile de quitter la scène.

La dernière catégorie est celle qui a ma préférence... Les web entrepreneurs qui créent des startups, qui proposent un logiciel né de leurs expériences dans le domaine, comme Russell Brunson avec ClickFunnels, ou encore Nathan Barry avec Convertkit...

Cette voie a ma préférence car elle épouse bien le "barbell strategy" de Nassim Nicholas Taleb.

Pour faire simple, le "barbell strategy" consiste à investir une infirme part de ses ressources dans des investissements qui "payent gros", des investissements dits "très risqués". Si vous avez une perte, cela ne vous affecte pas car vous avez misé très peu. Mais si c'est rentable, vous pouvez vous retrouver avec l'exponentiel de votre mise. C'est la caractéristique d'une startup.

Conséquemment, je vais suivre aussi cette voie en lançant dès 2019 une startup pour le moment nommée "Proentrepreneur" qui répliquera exactement le modèle de KAJABI ou PODIA, certainement pas aussi abouti car il faut bien commencer. Je vais me servir de Stripe Atlas pour créer la startup et je vais faire un compte rendu mensuel de mes expériences dans ce blog.

Pour résumer tout, les objectifs de 2019  :

Je vous conseille de ne pas avoir plus de 3 objectifs pour une année. Ceux qui font des "todo list" de 10, 15 ou 20 objectifs sont plus intéressés à remplir leur agenda qu'à réaliser.

Allez, il ne reste plus que quelques jours avant le début de l'année. Prenez un stylo, une feuille et choisissez un projet phare que vous souhaitez réaliser pour la nouvelle année. Et gardez cette feuille près de vous pour ne pas perdre de vue votre objectif.

Contrairement à ce que vous pensez, aucune année ne vous donnera toutes les conditions pour réaliser vos projets. Vous devez donc vous battre pour garder le cap.

Passez de très bonnes fêtes de fin d'année en gardant cela à l'esprit.