"BLEU" ? DEBUTANT COMPLET ET ENVIE D'ENTREPRENDRE SUR LE WEB ? CLIQUEZ ICI

Peut-on ENTREPRENDRE SUR LE WEB tout en étant EMPLOYÉ ?

OUI.

On peut entreprendre sur le web tout en étant employé. Je l'ai démontré dans une publication précédente que vous pouvez lire ICI.

Fin de cet article ? NON.

Alors, qu'allons nous alors aborder ICI ?

Ce que nous avons constaté une fois ce site lancé, cette révolution lancée. 

Le problème n'est pas que nos amis proentrepreneurs doutent. Ils ont des compétences, des savoirs, de l'expérience, de l'expertise et ils savent qu'il est possible qu'ils entreprennent sur le web tout en étant employé.

Le problème est de gérer les deux casquettes : la casquette d'employé et la casquette de web entrepreneur. Comment s'organiser ? Comment se préparer ?

 

COMMENT S’ORGANISER ?

Le temps est la ressource qui manque le plus à un proentrepreneur.

Il est clair qu’avec la famille, le boulot, les amis et beaucoup d’autres responsabilités, il est difficile de dégager du temps pour consacrer à l’écriture d’un livre ou à la conception d’un cours vidéo… Mais si d’autres ont réussi à le faire, c’est que vous, vous le pouvez aussi. Alors, je suis sûr que certains vont recourir à l’argument comme quoi comparaison n’est pas raison.

NON ! Je ne dis pas que c’est facile. Mais je dis que c’est possible.

Cela va vous mettre en flux tendu mais c’est uniquement pour une période donnée, disons six ou neuf mois. Une fois le livre disponible, vous retournez à votre emploi de temps normal et tout redevient comme avant. Sauf que le livre disponible à la vente est une potentielle source intarissable de revenus. De la même façon que vous vous levez pour aller au boulot bosser pour avoir un salaire, un revenu à la fin du mois, votre livre bosse à votre place, en mode automatique. Pas besoin de votre présence ou de votre action à quelque niveau que ce soit.

Lorsque je le dis, il y aura toujours des pessimistes pour noircir le tableau, pour vous dire que vous pouvez aussi ne rien vendre. Ce qui est aussi possible. Mais comme je le dis tout le temps et j’ai adopté cette formule pour mon livre et mon cours, on a TOUT À GAGNER, RIEN À PERDRE.

Je ne pense pas qu’Agnès Martin-Lugand avait lu sur une boule de Crystal pour savoir qu’elle pouvait vendre 10 000 exemplaires en indépendante. Et aujourd’hui, signée à Michel Lafon, elle a écoulé plus de 500 000 exemplaires de ses romans. Et elle n’est pas la seule. Les deux locomotives de ventes de Michel Lafon aujourd’hui sont d’anciens indépendants ! Pensez-y, TOUT À GAGNER, RIEN À PERDRE.

Alors, maintenant, comment s’organiser ?

Consacrer juste UNE (01) HEURE PAR JOUR CHAQUE JOUR. Mon livre, c’est une heure par jour chaque jour pendant trois mois. Mon cours en ligne, c’est une heure par jour chaque jour pendant deux mois, puisque je me suis appuyé sur le livre pour concevoir le cours vidéo. Une fois le livre et le cours disponibles à la vente, le business fonctionne en mode automatique. Vous n’avez plus besoin d’efforts soutenus. Vous vous contentez d’encaisser et jouir de cette nouvelle source de revenus.

Employé d’une entreprise, je me lève très tôt le matin pour affronter les embouteillages et après moult épreuves, j’arrive au boulot vers 8h. Et en ressort à 17h pour emprunter le chemin de retour et rejoindre les miens autour de 19h en soirée. Entre le “mini-repos”, le repas du soir et quelques obligations familiales, il faut rejoindre le lit au plus tard à 23h pour reprendre le même train le lendemain. Ceci de Lundi à Vendredi. Et le week-end n’est pas de tout repos. Il y a la famille qui vous réclame, des amis à visiter, des sorties, des achats et surtout le sport pour garder une bonne condition physique. Dans ce cas, où trouver du temps pour consacrer à un blog, à un cours en ligne ou autres ? Même s’il faut exploiter la pause midi, je n’ai aucun remords.

Longtemps, moi aussi j’ai été tiraillé par cette équation qui ne trouvait pas de solution et conséquemment, j’ai commencé à lire tout ce qui me passait sous les yeux pour trouver une parade. La méthode GTD (Getting Things Done) de David Allen ? J’ai essayé sans succès. La technique Pomodoro de Francesco Cirillo ? Pas de succès. Je me suis tourné vers les coachs célèbres pour une solution : Brian Tracy et sa méthode ABCDE, Tony Robbins avec son RPM (Rapid Planning Method) ? Rien de ce côté-là.  Je vous épargne la longue liste de “méthodes” de gestion du temps qui ont eu leur gloire du moment pour mourir afin de céder la place à une autre avec son lot d’adeptes, plein de transfuges de l’ancienne méthode passée aux oubliettes.

J’ai été aussi soumis à cette expérience et croyez-moi, j’ai parcouru pendant des années les blogs, guides, livres, tutoriels, vidéos, coaching, etc. Jusqu’à ce que je tombe sur le livre “The ONE Thing” de Gary Keller et Jay Papasan. C’est un livre EXTRAORDINAIRE et je pèse bien les mots. Bien qu’il y ait une traduction en français, je recommande toujours de lire la version originale. Non pas que j’ai quelque chose à redire sur une traduction que je n’ai pas lue mais mon expérience de lecture pour plusieurs livres dans les deux langues m’a appris à me méfier des traductions. Il y a des tournures de langue qui passent difficilement d'une langue à une autre.

D’ailleurs, je n’ai pas été surpris du succès de ces deux (2) auteurs puisqu’ils ont passé récemment la barre d’un (1) million d’exemplaires vendus. Normal, ce sont des entrepreneurs, notamment Gary Keller, l’auteur principal qui s’est fait un nom dans l’immobilier. Écrit par des professionnels au temps chargé pour des professionnels au temps chargé comme vous, ce livre vous est destiné. Pour ceux qui ont des soucis avec la langue anglaise ou qui n’ont pas le temps de s’adonner à 240 pages de lecture, le message principal est tout simple : pour avoir des résultats époustouflants, faites juste une seule chose (d’où ONE THING, le titre du livre) pendant une période de temps bien calée TOUS LES JOURS. D’ailleurs, le conseil d’UNE (01) HEURE PAR JOUR CHAQUE JOUR résume l’essence de tout ce qui a été écrit dans ce livre. Laissez une goutte s'échapper de votre robinet avec une bassine en dessous et revenez après des heures. Vous serez surpris par le niveau d'eau de la bassine. C’est le même principe.

 

LA PRÉPARATION MENTALE

La préparation mentale est fort importante.

La première fois que j’ai senti toute son importance, c’est le jour où un de mes collègues a découvert mon premier blog, dpetga, qui est toujours opérationnel. Il m’en a parlé et était bien surpris que j’administre un blog. Ce que je prenais juste pour un blog, quelque chose de très simple à créer, est apparu différemment aux yeux de ce collègue, qui en a parlé à un collègue, et puis un autre, et un autre. A la fin, une bonne partie de la boîte a visité mon blog et la semaine qui suivait, j’ai été taxé de tout, chacun y allant de son goût : “l’informaticien”, “le chercheur”, “le hacker”...etc. Et moi je faisais la moue, bien surpris par de telles réactions. Nombre de collègues m’ont approché pour savoir comment j’avais fait. Ils étaient eux aussi intéressés et avaient, paraît-il, de tels projets depuis mais ne savaient pas comment s’y prendre. Les louanges, taquinements, étonnements, titillements et autres ont duré près d’un (01) mois et après, tout est revenu comme avant.

 

Première règle de préparation mentale : Faites moins attention à ce que les gens vont penser.

 

En tant qu’employé, si vous décidez d’être web entrepreneur et que vous êtes dans la même situation et qu’on vous demande, comme on me l’a demandé, pourquoi vous faites “tout cela”, répondez tout simplement qu’une retraite en coaching ou consulting ne serait pas mal et que vous voulez bien faire quelques erreurs, essayer des choses maintenant et qu’au fond, ce n’est qu’une expérimentation et rien d’autre.

Au fond même, il s’agit effectivement d’une expérimentation car vous n’avez pas toutes les réponses au début. Lorsque vous envisagez de rédiger votre guide sur Ms EXCEL ou un cours sur Javascript, ou autres, rien n’est facile au début et c’est tout à fait normal parce que vous n’avez jamais fait ça.

 

Deuxième règle de préparation mentale : Acceptez la difficulté des débuts.

 

Le premier pas est plus important que la marche. Un enfant de quatre (04) ans, le pas habile, marchant et courant dans tous les sens dans une cour de récréation avec ses camarades, a déjà oublié toutes les difficultés de ses premières heures de marche. Même comme quelques cicatrices de blessures et d’écorchures jalonnent ses jambes, il a oublié ses premières hésitations, le pas lent et mal assuré, la peur à chaque fois que le pied rencontre un surmontement de terrain ou d’obstacle indéfini, l’équilibre qui ne tenait pas et qui obligeait à ne se déplacer que dans des zones dotées de multiples appuis, les nombreuses chutes, les pleurs et parfois même des fractures.

Qui se rappelle de cela une fois que la marche devient “naturelle” ? C’est comme si nous marchions depuis que nous sommes nés. Ce qui est déjà acquis s’oublie facilement. Non seulement on banalise cet acquis, mais on oublie tout le chemin et les épreuves qu’il a fallu pour obtenir, avoir cet acquis. Parfois, c’est nécessaire d’oublier pour passer à autre chose, ambition oblige. Parfois aussi, c’est nécessaire de penser, de se remémorer ce chemin pour surmonter une difficulté qui se présente à nous.

Les débuts seront difficiles mais si vous pliez sans rompre, vous serez bien debout à la fin de la tempête. La difficulté ne concerne pas seulement le projet mais l’insertion de ce projet dans un emploi de temps que vous avez huilé pendant de nombreuses années. Vous avez déjà organisé votre journée et tout marche comme sur des roulettes. Conséquemment, lorsqu’il va falloir trouver du temps à allouer pour écrire votre prochain livre à succès, votre formation à succès, sachez qu’il va falloir faire des sacrifices, du moins pour un certain temps, juste le temps de terminer.

 

Troisième règle de préparation mentale : Préparez-vous à faire des sacrifices.

 

En réalité, ce n’est pas du sacrifice, c’est un investissement. Vous investissez votre temps, vous capitalisez votre expérience, votre expertise pour le mettre au service du plus grand nombre.

Je vais terminer cet article en abordant les outils, surtout les outils pour écrire votre livre. Je l'ai dit, le livre est le produit d'entrée du proentrepreneur et j'ai écrit un guide gratuit là dessus que vous pouvez consulter ICI.

Les outils nous aident à gagner un temps fou.

 

LES OUTILS POUR VOTRE LIVRE

Le temps est la ressource qui manque le plus aux employés qui veulent devenir proentrepreneurs.

« Je suis très occupé... », « Je n’ai pas assez de temps… ».

Une image pour commencer chers proentrepreneurs…

Imaginez le temps qu’il fallait pour rallier une ville située à 300km de la vôtre, à pied ou à cheval ? Des jours et des jours. D’ailleurs, même aujourd’hui, il y a certaines zones dans le monde où de pareilles distances sont toujours couvertes à pied.

Aujourd’hui, grâce à nos véhicules et trains, quelques heures.

Les outils, c’est pareil.

Imaginez le travail d’un bricoleur sans la perceuse, sans la boulonneuse, sans la meule, …etc.

Les outils nous aident à gagner un temps fou pour accomplir une tâche, atteindre un objectif et si vous, proentrepreneurs, n’avez pas une bonne caisse à outils, c’est que vous avez assez de temps libre !

Vous l’avez compris. En tant que proentrepreneurs, nous savons que le temps nous manque et nous devons exploiter toute opportunité qui nous fait gagner du temps.

Le livre est le produit d'entrée du proentrepreneur et conséquemment, je vais présenter les outils et/ou applications qui peuvent vous aider à aller plus vite.

 

POUR DÉFINIR LE PLAN DU LIVRE, je vous recommande Dynalist. C’est de loin la meilleure application pour ce genre de tâche et en plus, vous l’avez sur tous vos appareils, que ce soit sur PC ou Smartphone.

Avant, j’utilisai Workflowy qui a pratiquement les mêmes fonctionnalités mais j’ai laissé tomber parce que Dynalist avait une option gratuite plus intéressante. Après tout, notre objectif est de minimiser les charges de notre aventure sur le web…

 

Une fois que vous avez fait le plan, il faut écrire.

 

POUR ECRIRE LE LIVRE, je recommande Google Docs. C’est de loin la meilleure, gratuite et accessible partout, même sur votre Smartphone, que ce soit sur iOS ou sur Android.

 

De plus, à partir de la fenêtre de Google Docs, vous pouvez effectuer vos recherches sur Internet, sans la quitter. Si vous avez Ms WORD en Office 365, tant mieux, c’est pareil mais cela va vous coûter.  

L’avantage décisif qui me pousse à utiliser Google Docs est la possibilité, une fois le livre terminé, de le convertir en PDF et ePUB, les deux formats de publication d’un livre sur Internet. Je dois néanmoins reconnaître que le correcteur orthographique et grammatical de Ms WORD me semble plus abouti que celui de Google Docs. Faites la part des choses… L’essentiel, c’est le livre qui doit être terminé. Après, il faut passer à la première de couverture.

 

POUR CONCEVOIR UNE PAGE DE COUVERTURE, il n’y a qu’une seule solution acceptable pour le moment, c’est CANVA.

Comme d’habitude, je recherche les solutions qui ont une véritable option gratuite, celle qui vous permet d’avoir un résultat de qualité. Pas d’autres solutions qui vous promettent monts et merveilles pour que vous constatiez après que vous ne pouvez rien faire d’intéressant sans payer. Ne réfléchissez pas longtemps, il n’y a que CANVA pour le moment.

 

Il peut arriver que vous vouliez intégrer des photos, des images ou des illustrations dans votre livre.

Il faut faire attention ! Ce n’est pas n’importe quelle image que vous pouvez intégrer à votre livre. Il y a des images protégées, celles qui requiert l’autorisation expresse de l’auteur. Faites une recherche sur les « droits d’auteur » ou « droits à l’image » pour en savoir plus. C’est mieux d’éviter un procès après que le livre soit sorti. Heureusement pour nous proentrepreneurs, il y a des sites qui se sont fait une spécialité de regrouper les images, photos et illustrations libres de droits, donc qui peuvent être utilisées commercialement. Allez plutôt puiser de ce côté.

Donc pour AJOUTER DES IMAGES OU DES ILLUSTRATIONS A VOTRE LIVRE, je vous recommande deux sites web que j’utilise régulièrement…

Unsplash

Et Pixabay.

 

Ce ne sont pas les seuls. Je n’ai cité que ce que j’utilise mais il y a des dizaines de sites qui donnent des images libres de droit.

En ce qui concerne les ILLUSTRATIONS, je n’utilise pour le moment que Undraw… comme d’habitude, c’est gratuit.

 

Voilà tout ce que j’utilise pour concevoir un livre. Cela me fait gagner un TEMPS FOU et je DÉBOURSE RIEN. Un petit avertissement : pensez au moins à mentionner la source de vos images, photos ou illustrations. Si vous n’avez pas le temps de citer chaque source, faites comme moi en leur citant au début de votre livre.

OUI.

Vous pouvez y ARRIVER. Ce sera difficile mais PAS IMPOSSIBLE. 

Je l'ai fait, POURQUOI PAS VOUS ?

Le livre TOUT A GAGNER, RIEN A PERDRE est toujours disponible pour vous accompagner. Jetez y un coup d’œil en cliquant ICI et donnez une chance à ce livre. C'est EXACTEMENT la méthode que j'ai utilisé pour monter ce site, écrire le même livre et publier mon cours. 

Close

50% Complete

Two Step

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.