"BLEU" ? DEBUTANT COMPLET ET ENVIE D'ENTREPRENDRE SUR LE WEB ? CLIQUEZ ICI

Qui est PROENTREPRENEUR ?

Tout le monde connait Harry Potter, la série littéraire écrite par J.K. Rowling qui comprend sept (07) romans dont les ventes cumulées sont estimées à près de 420 millions d’exemplaires. Cette série a fait l’objet d’une adaptation au cinéma avec 8 films sortis qui ont rapporté plus de 8 milliards de US dollars ; non sans compter de nombreux produits dérivés comme des parcs d’attraction, des jeux vidéo, jeux de société, ...etc. On a vite fait de titrer que J.K. Rowling est la première écrivaine milliardaire.

 

Ce qu’on oublie de préciser, c’est que le premier roman de la série a été publié en 1997. Et avant 1997, J.K. Rowling avait une vie, elle n’était pas la romancière tant vantée et connue. De 1986 à 1990, elle travaille comme secrétaire bilingue au service de recherche d’Amnesty International, avant de chuter à la Chambre de Commerce de Manchester.  Licenciée la même année, elle reprend du service avec un poste de professeur d’Anglais à Porto au Portugal.

L’écriture de Harry Potter commence dès 1990. Donc, tout en occupant son poste, elle mettait son temps libre au service de ce projet qu’elle mûrissait bien avant 1990. Le roman est achevé en 1995 et après avoir essuyé de nombreux rejets de la part d’éditeurs (une douzaine), il est finalement publié en 1997.

Bien qu’ayant démarré timidement, les ventes suivent très rapidement et le roman finit par remporter des distinctions, entre autres le British Book Awards et le Children’s Book of the Year. Fort de ce succès, J.K. Rowling quitte l’enseignement pour se consacrer à plein temps à l’écriture.

 

Vous croyez cette trajectoire exceptionnelle ? Il n’en est rien. Cela relève plus de la norme que de l’exception. Faites une recherche sur Internet et vous allez remplir des pages et des pages d’auteurs de livres ou romans à succès ayant commis leur premier roman tout en étant employé. Haruki Murakami ? Gérant de bar. Stephen King? entre autres concierge, pompiste. Agatha Christie ? Pharmacienne. Le poète T.S. Eliot ? employé de banque, Franz Kafka? employé dans une compagnie d’assurance. Je pourrai faire une longue liste, d'Arthur Conan Doyle (chirurgien) qui en mis en selle le personnage connu de Sherlock Holmes dans ses romans, en passant par Georges Orwell qui était officier de police puis journaliste, pour terminer par les auteurs modernes qui font la une avec des bestsellers.

 

Elle sera bien longue cette liste mais il faut savoir que ce modèle où on combine à la fois travail et passion, où l’assurance de revenus stables et réguliers nous offre le matelas de sécurité pour s’essayer à d’autres activités et prendre des risques mesurés, il n’est pas limité aux écrivains. Les artistes musiciens emploient aussi ce modèle et on trouve plein d’exemples. Mick Jagger, Elvis Presley, Fergie (Black Eyes Peas), Madonna, Gwen Stefani, Kanye West, Beyonce, Jon Bon Jovi, ...etc. La liste aussi ici est bien longue.

 

Lorsque vous parcourez les biographies de ces écrivains et artistes célèbres, on parle peu de l’avant moment de gloire. Tout au plus, on vous assomme avec une anecdote comme quoi “elle aurait commencé le chant à 3 ans”, “son papa lui a offert une guitare”, ...etc. Lorsque vous allez au-delà et vous levez le voile, vous verrez que nombre d’entre eux avaient une activité rémunératrice, que ce soit un emploi à temps plein ou de petits boulots saisonniers.

 

Ne savez pas qu’Einstein dont la fiche biographique mentionne “physicien théoricien” était “examinateur de brevets” au Bureau de Propriété Intellectuelle de Berne lorsqu’il publiait la série d’articles qui allait révolutionner la physique et lui valoir un Prix Nobel de Physique en 1921 ? Il a été employé.

 

Ces exemples peuvent être tirés par les cheveux mais le but est de vous montrer que ce modèle ne date pas d'aujourd'hui. Un revenu permanent et stable nous met à l’abri d’une bonne partie des vicissitudes de la vie quotidienne et nous offre la possibilité, à des heures libres, de porter nos projets personnels, de les laisser mûrir, de prendre le temps de les travailler….

Seulement, les choses ont changé avec le web qui a étendu ce modèle.

 

UN MODÈLE QUI SE GÉNÉRALISE…

Internet a étendu le champ de ce modèle et ne l'a plus limité aux activités créatives. Si les auteurs avant essuyaient de multiples refus de la part des éditeurs avant d’être publié comme J.K. Rowling qui en a essuyé une douzaine, les choses ont bien changé aujourd’hui.

On peut passer par AMAZON KDP et publier son livre ou roman en indépendant. Il n’y a aucune restriction, du moins très peu.

 

                           La page d’Amazon KDP (Kindle Direct Publishing)

 

Pour preuves, je me suis essayé à la publication de livres en indépendant et les choses se passent sans problème…

Ma page KDP

 

Sans aucune promotion et sans tambours, les premières ventes se manifestent…

 

 

Et Amazon n'a pas tardé à m'envoyer un chèque...

 

Tout en étant employé, je m'essaies à d'autres activités sans mettre en danger mes revenus. Et le potentiel est énorme car j'ai TOUT A GAGNER, RIEN A PERDRE...

Savez-vous que le roman à succès « Cinquante Nuances de Grey » de E. L. James a été publié en indépendant avant que ce premier succès pousse une maison d’édition traditionnelle à l’approcher ? Il y a plein d’auteurs dans la même situation :  Michael J. Sullivan, Lisa Genova, James Redfield, David Chilton, …etc.

 

France 24 a consacré en 2016 un zoom à ce phénomène croissant d’auto-édition, en faisant un grand angle sur Agnès Martin-Lugand qui a écoulé en indépendant près de 10 000 exemplaires de son roman à 2,99 euros pour être approché après par les éditions Michel Lafon. D’ailleurs, les maisons d’édition emploient déjà des personnes chargées de repérer ces indépendants qui ont un potentiel de succès.

Les maisons de production font pareil avec les artistes musiciens qui sont repérés grâce à Youtube… Savez-vous que Justin Bieber l’a été grâce à Youtube ? Avery, Mia Rose, Ed Sheeran, Susan Boyle, Cody Simpson, Soulja Boy, The Weeknd, …etc.

 

Donc, c’est possible de se lancer.

 

PAS BESOIN DE MOYENS IMPORTANTS POUR SE LANCER…

 

Oui, vous n’avez pas besoin de moyens importants pour vous lancer. C’est ça qui est intéressant.

Pas besoin de bureau,

Pas besoin de stock,

Pas besoin d’employés,

Pas besoin de sommes importantes,

Pas besoin d’enregistrement ou de création d’une S.A., SARL ou autres.

 

Tout ce qu’il vous faut, c’est une idée et beaucoup plus l’action. Car bien que plusieurs employés soient conscients du potentiel qu’offre Internet, ils ont vite fait de sombrer et devenir ce que Noah Kagan appellent les « Wantrepreneurs », ceux qui ont de magnifiques idées mais remettent toujours à demain l’exécution de ces idées, l’action.

 

Celui qui publie son livre ou roman sur Amazon n’a dépensé que le temps consacré à l’écriture et à l’édition… La publication du livre sur Amazon ne vous prend même pas un sou et surtout, le livre ou roman est disponible à la vente juste 24h après sa mise en ligne.

De même, si vous êtes dans la formation et vous souhaitez proposer un cours en ligne, vous n’avez besoin que d’un enregistreur d’écran comme CAMTASIA et d’un logiciel de présentation comme Ms POWERPOINT ou Google Slides pour avoir un cours prêt… UDEMY étale le succès croissant de plein d’employés et d’indépendants qui n’ont pas d’intermédiaires pour proposer leurs œuvres directement aux personnes intéressées.

Grâce à UDEMY, les cours proposés couvrent tous les domaines, même les domaines que vous ignorez. Allez y faire un tour pour explorer. Vous serez surpris !

 

Je ne sais pas comment le futur d’Internet se présentera mais pour le moment et en ce moment, c’est une formidable fenêtre d’opportunité pour tous les employés et les indépendants.

Pourquoi hésiter alors que vous avez sûrement une connaissance, un savoir, une expérience ou une expertise sous utilisée, parfois non valorisée à sa juste mesure ?

Pourquoi hésiter alors que vos collègues, vos amis, vos connaissances vous sollicitent pour leur aider à réaliser une tâche précise, à leur accompagner dans un domaine précis ? Pourquoi hésiter alors que vos collègues, vos amis n’hésitent pas ? Pourquoi restreindre cette expertise à un nombre limité de personnes ? Pourquoi ne pas faire bénéficier ce savoir, cette expertise à des milliers de personnes ?

 

COMMENT S’Y PRENDRE ?

 

Très simple. Si quelqu’un vous verse un salaire à la fin du mois, alors vous pouvez créer et vendre un produit. Oui, c’est vrai. Si une personne vous paie toutes les heures pour faire ce que vous faites, vous pouvez absolument créer un produit qui va se vendre.

Cela est vrai pour les personnes ayant un emploi à temps plein, les travailleurs indépendants (freelance) et même les consultants.

 

Lorsque vous êtes payé pour faire quelque chose, il y a trois marchés que vous pouvez cibler pour vos produits :

  • Les personnes qui font ce que vous faîtes,
  • Les personnes qui veulent être comme vous et faire ce que vous faîtes
  • Et les personnes qui ont besoin de vos services mais ne peuvent pas le faire, beaucoup plus par manque de ressources financières.

 

Par exemple, si vous êtes comptable dans une entreprise, et que vous devez écrire un livre ou concevoir un cours dans ce domaine, par exemple dans un domaine plus précis comme la préparation de la liasse fiscale, qui peut en premier être intéressé par ce contenu ? Eh bien :

  • En premier vos collègues comptables, ceux de la profession,
  • En second les apprentis comptables et tous les élèves et étudiants en comptabilité,
  • Et en dernier lieu, toutes les personnes physiques qui ont besoin des services d’un comptable pour une tâche précise mais n’ont pas la capacité financière d’engager un comptable pour les accompagner.

 

C’est aussi simple que cela. L’avantage que vous avez en tant que proentrepreneur, professionnel et web entrepreneur, c’est que vous n’avez pas besoin de centaines de milliers de clients… Être dans le cas d’Agnès Martin-Lugand qui a écoulé en indépendante près de 10 000 exemplaires de son premier roman est le meilleur scénario qui soit… Si vous êtes comptable, designer, photographe, organisateur de mariage, coach en fitness, prof de yoga, fiscaliste ou autres, cela vous propulse à une autre dimension. Votre expertise n’est plus seulement limitée à votre zone géographique, à vos collègues, amis et connaissances, mais elle est étendue bien plus loin.

 

Si vous ambitionnez d’opérer une transition vers une carrière de consulting ou de coaching, et même d’ouvrir votre propre agence, s’essayez sur le web est la meilleure approche pour se lancer dans l’entreprenariat.

 

Faites juste un inventaire de vos connaissances, de vos savoirs et surtout des champs, des domaines sur lesquels vous êtes le plus sollicité. Si vous êtes très sollicité pour vos connaissances sur Ms EXCEL, alors il est fort probable que vous ayez une façon spéciale de présenter ou d’approcher la difficulté qui plaît bien à ceux qui vous sollicitent. Pourquoi faire bénéficier ce savoir uniquement à ceux qui vous connaissent ? à un cercle restreint de personnes qui savent que vous savez ?

 

Si vous avez une passion qui vous dévore, comme le Yoga, la randonnée en montagne, le ski, le tir à l’arc et que vous avez consacré des dizaines d’années pour avoir la maîtrise des fondamentaux, pourquoi ne pas partager votre parcours avec ceux qui, peut-être en sont à leur début et, sont naturellement à la recherche d’un mentor, d’un coach pour leur accompagner et leur éviter bien des difficultés ?

 

Si vous avez une expérience avérée sur un domaine, cela ne devrait pas vous poser de problèmes pour savoir exactement ce que vous pouvez faire pour profiter de cette opportunité que nous offre Internet. 

 

QUELS PRODUITS POUR COMMENCER ?

 

L’idée, c’est bien.  Mais un produit est mieux.

Combien d’idées meurent dans votre tête ? Quel est le taux d’exécution de vos idées ? Combien de projets trottent dans votre tête depuis des années ? Combien de projets sont noyés par les recours du “Je n’ai pas assez de temps”, “Quand j’aurais le temps”, “…” ?

 

N’allez pas chercher loin. Moi je conseille fermement aux proentrepreneurs de commencer par deux produits : le livre et le cours. Le livre en premier, le cours après. En premier. Une fois la notoriété acquise, vous pouvez y ajouter d’autres produits et/ou services, comme le coaching ou le consulting comme le font la majorité des proentrepreneurs. Il y a une différence entre les services de consulting proposés par Mr Tout Le Monde et la meilleure vente d’Amazon, ou Mr 10 000 exemplaires vendus.

 

N’oubliez jamais que lorsque vous proposez un produit, vous proposez en fait un potentiel de transformation à celui qui est intéressé, vous lui faites une PROMESSE, la promesse de le faire quitter d’un point A à un point B…

Un organisateur de mariages, s’il propose un guide sur les mariages, propose simplement ceci :

 

Mais, pour y arriver, cela se passera par une série d’étapes. Ce sont ces étapes que votre livre, votre cours doit répondre.

 

C’est tout simplement cela. Ne vous laissez pas embobiner par les termes « PRODUIT », « LIVRE » ou « COURS ».

Lorsque vous parcourez UDEMY, la plateforme de cours, vous trouvez la plupart du temps des cours qui non seulement sont les meilleures ventes, mais ont les plus grandes notes, les meilleures appréciations des participants. Mais lorsque vous suivez le cours, vous êtes surpris que la production soit si rudimentaire… Le concepteur du cours s’est juste servi d’un fichier POWERPOINT qu’il fait défiler avec des explications. Même son visage, vous ne voyez pas. Comment expliquez-vous qu’il ait une meilleure note ?

Au moment même où j’écris cet article, je suis le cours d’Anthony Alicea à UDEMY, « JavaScript: Understanding the Weird Parts ». Ce cours a plus de 107 000 inscrits…avec une note moyenne de 4,7 sur 5. Si on ramène cette note sur la base de 10, ça fait carrément du 9,4 sur 10 ! Impressionnant.

 

Tenez, je vous fais une capture d’écran de la présentation du cours… Voilà pour les titres des leçons, tous les titres sont pareils. C’est du basique en POWERPOINT…

 

 

Même l’intérieur est du basique… Tenez, jetez un coup d’œil…

 

 

Pourquoi ce cours se vend autant sur UDEMY alors que c’est du basique ? Simplement la journée de transformation, la promesse…

 

Et à ça, il n’y a rien à redire sur ce cours. Le contenu est au top ! Et remarquez bien que le succès immense de ce cours a entraîné le succès de tous les cours qu’il a conçu bien après

A l’exemple de son cours “Learn and Understand AngularJS” qui enregistre plus de 69 700 inscrits…

 

Ou encore un autre cours, « Learn and Understand NodeJS » conçu bien après…qui a plus de 78 400 inscrits.

 

Quand on parle d’inscrits, ce sont bien des personnes comme vous et moi qui ont déboursé de l’argent, utiliser leur carte pour régler, de vrais clients !

Son cas n’est pas exceptionnel. Une première réussite entraîne le phénomène boule de neige. Et si vous prenez la peine de lire les commentaires qui suivent les notes, vous verrez qu’il y a plein d’inscrits qui demandent qu’il fasse encore un cours sur telle technologie qu’ils ont de la peine à comprendre, ou sur telle autre qui vient de sortir. Ce sont encore de potentiels clients qui sont prêts à débourser.

 

De plus, observez un détail super important, depuis quand le cours a-t-il été mis à jour sur UDEMY ?

 

 

Août 2015. Et jusqu’à ce jour, M. Anthony Alicea a les espèces sonnantes et trébuchantes qui atterrissent sur son compte bancaire. Certainement il a d’autres occupations, peut être même un emploi comme vous et moi. Sauf que lorsque nous n’avons qu’une seule ligne dans nos comptes à la fin du mois correspondant au virement du salaire, il a plusieurs lignes.

Il est fort à parier qu’une bonne partie de ceux qui se sont empressés pour acquérir les cours suivants venaient du premier cours à succès.

C’est la raison pour laquelle je vous demande toujours de commencer par le livre. Quand la réussite est au rendez-vous, il est plus facile pour vous de convaincre pour le cours, de convaincre pour le coaching, de convaincre pour le consulting, de convaincre pour beaucoup d’autres choses.

 

PAR OU COMMENCER ?

 

Vous voulez commencer MAINTENANT au lieu de renvoyer toujours à plus tard ? Très simple, allez juste lire MON GUIDE GRATUIT pour écrire et publier VOTRE LIVRE à Amazon KDP. 

Si vous êtes plus ambitieux et vous vous inscrivez sur la longue durée, donnez une chance à mon livre « TOUT A GAGNER, RIEN A PERDRE » ou à mon cours REVENU+.

Avant de refermer cet article, j'aimerai vous remercier encore d’avoir pu dégager du temps dans votre emploi du temps et vos sollicitations quotidiennes pour lire cette nouvelle publication.

N’oubliez pas la devise : TOUT À GAGNER, RIEN À PERDRE.

Vous n’avez rien à perdre en profitant de cette formidable opportunité que nous offre Internet. Au contraire, bien plus à gagner, et surtout, la possibilité de vous lancer un jour en indépendant, indépendant financièrement, indépendant dans la tête, indépendant dans l’action. Qui n’y rêve pas chaque jour ?

BONNE CHANCE À VOUS Cher Proentrepreneur.

Close

50% Complete

Two Step

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua.